Sur une idée de Claude Bellue

CRÉPUSCULE POÉTIQUE


OCTOBRE

Plus question de phrases sobres

Ni de révolution d’octobre

Toutes les couleurs sont là

Des arbres dénudent leurs bras

Dans les sous-bois pleins d’épines

La neige sur les cimes dessine

Les portes de l’hiver

Tandis que sur les prés encore verts

Se colorent de blanches gelées

Dieu qu’il est déjà loin l’été

  Retour